REFIOM

Écrit par les experts Ooreka

Après l'incinération des déchets, il reste des résidus :

  • le mâchefer,
  • les REFIOM : résidus d'épuration des fumées d'incinération des ordures ménagères,
  • les REFIDI : résidus d'épuration des fumées d'incinération des déchets industriels.

REFIOM ou REFIDI : déchets ultimes, donc inutilisables

Après l'incinération des déchets, les REFIOM et REFIDI proviennent de la neutralisation, du lavage et du dépoussiérage des fumées. Ce type de déchet peut se présenter sous différentes formes :

  • cendres volantes,
  • résidus de neutralisation des fumées,
  • gâteaux de filtration des eaux de lavage des fumées,
  • cendres sous chaudière.

Les REFIOM et REFIDI sont dits « ultimes » parce qu'ils ne brûlent pas et ne peuvent pas être valorisés.

Traitement et stockage de ces déchets dangereux

Des barils 5auge CC BY-ND-NC / Flickr

Les REFIOM et REFIDI sont dangereux pour l'environnement et la santé. Comme ils résultent de la combustion de gaz acides et polluants par des réactifs (chaux ou le bicarbonate de sodium), ils se classent parmi les déchets toxiques. Ils sont donc traités avec précaution et subissent un traitement spécial, réservé aux déchets dangereux :

  • stabilisation/solidification,
  • vitrification : pour les cendres volantes,
  • enrobage par liants organiques.

À noter : depuis 22 ans, la technique d'enrobage reste au stade expérimental.

Ils sont ensuite stockés comme des déchets industriels spéciaux (classe 1).


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
jean comptet

bureau d'études

Expert

jean marius d'alexandris

epuration biologique des eaux usées | lyseconcept

Expert

MQ
michel quercy

ingenieur retraite | geniesolaire

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !