Recyclage de vêtements

Écrit par les experts Ooreka

¼ des textiles que nous consommons finissent au recyclage.

La recyclage de vêtements appartient à une filière spécifique de recyclage, tout comme le recyclage automobile, le recyclage de l'huile, le recyclage des emballages et la récupération des palettes.

Recyclage de vêtements : une bonne action

Nous consommons 17 kg de textiles (vêtements, linge de maison) par an : au final, ¼ finit au recyclage. Plutôt que laisser moisir de vieux vêtements au fond de son armoire, il est simple de leur donner une seconde vie. Le recyclage des vêtements permet :

  • d'aider les personnes en difficulté,
  • de gagner de la place chez soi,
  • de diminuer le coût des matières premières,
  • d'offrir des emplois durables et stables.

À noter : jeter ses textiles à la poubelle ne favorise pas leur recyclage.

2 options de collecte : le récupérateur ou les associations

Le don de vêtements usagés est simple et à la portée de tous :

  • les professionnels de l'habillement et du textile donnent leur détritus aux récupérateurs qui recyclent les déchets de fabrication,
  • les associations caritatives, comme le Relais, collectent les vieux textiles auprès des particuliers ou des collectivités, pour une remise en état ou un recyclage.

Pour donner ses vêtements usagés, il suffit de :

  • les mettre dans un sac fermé à déposer dans un conteneur Relais,
  • les donner à l'occasion de collectes : dans des magasins ou lors de ramassages spéciaux dans la rue (annoncés par prospectus dans votre boîte aux lettres)

À noter : la collecte et le tri des vêtements permettent aux entreprises d'insertion d'offrir des emplois aidés.

La collecte par conteneur : toutes les infos

Pour savoir où se trouve le conteneur du Relais le plus proche de chez vous, vous pouvez consulter le site www.lerelais.org.

Un conteneur pour tous types de textiles, chaussures et jouets

La plupart des entreprises spécialisées dans le recyclage des vêtements acceptent dans ces conteneurs toutes sortes de textiles :

  • vêtements,
  • linge de maison,
  • chaussures,
  • maroquinerie (sacs à main et ceintures),
  • jouets.

L'association ne recycle pas, mais remet en état si cela est possible les Kway®, les cirés, les chaussures, la petite maroquinerie et les jouets.

Déposer des vêtements en conteneur : mode d'emploi

Pour déposer des vêtements, il faut respecter certaines règles :

  • remplir des sacs de 50 litres maximum (pour entrer dans le conteneur),
  • bien fermer les sacs ou éviter de salir son contenu,
  • s'assurer de donner des vêtements propres et secs (les vêtements souillés, mouillés ou moisis ne se recyclent pas),
  • relier les paires de chaussures par leurs lacets,
  • trier les différents types de textiles dans plusieurs sacs (maroquinerie, chaussures, vêtements),
  • ne pas déposer de sac par terre.

En cas de surcharge du conteneur, on peut téléphoner au numéro inscrit sur la borne pour que les agents du Relais viennent le vider.

Recyclage des vêtements : friperie, essuyage, effilochage

Recyclage de jeans

Une fois les textiles collectés, ils sont triés par des petites mains. Les textiles prennent alors différents chemins :

  • 50 % des vêtements arrivent en bon état, ils sont réparés, rejoignent la friperie puis sont :
    • revendus au grand public,
    • donnés aux nécessiteux,
    • envoyés dans des pays en voie de développement.
  • 20 % des vêtements sont importables (linge de maison en fin de vie, par exemple) :
    • débarrassés de leurs accessoires : bouton, œillets...,
    • découpés et transformés en chiffon,
    • utilisés pour l'essuyage industriel (entreprises de nettoyage, imprimeries, garages).
  • 8 % des déchets (laine, coton) se destinent à l'effilochage :
    • effilochés par couleur,
    • transformés en fibres nouvelles,
    • conditionnés sous la forme de « balles »,
    • revendus aux industriels du textile.

Si aucune de ces solutions n'est exploitable, les textiles serviront à fabriquer des cartons-feutres ou des matériaux d'isolation pour la filière automobile.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !